Samuel Bates

Après un Doctorat en 2006 préparé au Ceregmia sur le thème « Effectivité des canaux de transmission de la politique monétaire » (Prix de thèse 2007 d’Economie monétaire et bancaire de la Fondation pour la Recherche de la Banque de France), Samuel Bates intègre en 2007 SDFi à l’Université Paris-Dauphine en tant que Maître de conférences. Comme outil privilégié de démonstration, l’économétrie et la statistique le conduisent à investir d’autres champs que l’économie monétaire tels que la macroéconomie financière ou l’économie du développement. Ses travaux ont porté sur : la contagion financière, la crise des subprimes, la transmission monétaire de pays en développement, la rentabilité du secteur touristique de petites économies insulaires. Ses recherches en cours traitent notamment de la vulnérabilité-résilience (VR) des systèmes économiques autour de la construction d'un indicateur composite de VR des Etats et de l'utilisation de la théorie mathématique de la viabilité à des fins de stabilisation économique.